Protéger l’environnement en soutenant la France :
rien de plus facile !

france tour eiffel baguette beret coq

Avis aux défenseurs du savoir-faire Made in France et des entreprises locales : protéger l’environnement ET l’activité en France, ça va de pair ! Face à une mondialisation peu scrupuleuse des enjeux écologiques et éthiques, profitons de ce que notre pays nous offre de meilleur : des ressources naturelles, des hommes et des lois.

Consommer français, ce n’est pas toujours simple, mais ça représente aujourd’hui un acte fort tant sur les plans économique que culturel et environnemental. Un choix Gagnant-Gagnante !

Consulter rapidement dans l’article :

Un cadre propice

Le tourisme

Ça coûte cher !

Pour protéger l’environnement, consommons Made in France

vignette soutenir franceL’Hexagone, la patrie des droits de l’Homme, le pays des Lumières, de Molière, de la gastronomie… Qu’importe son appellation, la France a de quoi donner envie au monde entier sur bien des sujets, notamment lorsqu’il s’agit d’emplettes.

C’est indéniable, la « marque France » rayonne à l’international. La liste des domaines reconnus et appréciés ne semble pas diminuer au fil des années : luxe, champagne, tourisme, mode, automobile ou encore vin, pour ne citer que des exemples connus du grand public. Un engouement naturellement partagé par nos concitoyens, à en croire les études (toujours intéressantes pour confirmer les présomptions, même évidentes).

75 %75 % des consommateurs français se déclarent motivés par l’achat d’un produit fabriqué en France (Credoc, Enquête « Tendances de consommation », 2016). Vous en faites partie ?

Parmi les raisons de cet engagement patriote, le respect de la planète n’arrive généralement pas en première position. Les consommateurs cherchent avant tout à :

  • Trouver de la qualité ;
  • Soutenir les emplois locaux ;
  • Garder une visibilité sur l’origine de leurs achats.

Néanmoins, la cause environnementale est ensuite évoquée par de nombreuses personnes. En privilégiant des biens et services nationaux, donc de proximité, on limite les transports longue distance. Bien sûr, ceci vaut moins pour des pays vastes comme les États-Unis ou la Russie ; la marchandise peut avoir parcouru des milliers de kilomètres en avion, sans sortir des frontières.

En ce sens, consommer français est écoresponsable. Moins de transport = moins de CO2 = moins de pollution et une biodiversité en meilleure santé.

Une question de distance mais pas que !

Oui, l’agriculture bio avance sûrement mais lentement. Oui, le manque de transparence frappe encore beaucoup de processus industriels. Mais en comparant la France à d’autres endroits du globe, nous pouvons nous estimer heureux d’avoir des normes correctes, des associations de consommateurs efficaces et plus globalement une culture du « bien vivre », influente au-delà de l’alimentation.

Grâce à cette implication collective, préférer la « French touch » revêt divers intérêts écologiques. En achetant de la nourriture de notre terroir ou des équipements sortis de nos usines, vous diminuez votre empreinte carbone. En outre, vous favorisez un mode de production qu’on peut qualifier de « satisfaisant » aux niveaux éthique et environnemental.

Pour protéger l’environnement et la France, ne nous limitons pas à l’alimentation

Quand on parle d’acheter français, beaucoup pensent aux fruits, légumes, fromages et autres viandes de nos régions. Il s’avère essentiel de voir plus loin. Beaucoup plus loin et plus large.

Pour soutenir efficacement la France, et protéger l’environnement par la même occasion, réfléchissons à tout ce que nous consommons :

  • Vêtements,
  • Électroménager,
  • Décoration,
  • Hygiène et beauté…

Il reste encore de nombreux fabricants par chez nous. Pourtant, notre pays souffre énormément de son déclin industriel. Fermetures d’ateliers, délocalisations… : cela paraît anodin mais toute notre économie en subit les répercussions. Apportons-lui un nouveau souffle ; pour y arriver, le rôle de chaque citoyen est primordial !

Plutôt que d’importer des bijoux fabriqués en Asie, pourquoi ne pas opter pour nos créateurs hexagonaux ? Et que dites-vous de jeter un œil plus souvent aux étiquettes ? Évidemment, cela implique aussi de délaisser quelque peu les grandes surfaces et de se tourner vers d’autres circuits de distribution.

Note : attention de ne pas confondre « local » avec « petit ». Il est important de soutenir les petits producteurs de votre région, mais ce modèle ne doit pas se généraliser. Notre économie a besoin d’entreprises certes locales, mais suffisamment grandes et organisées pour proposer des prix raisonnables et compétitifs.

L’importance d’une information complète

Restons lucide sur le terme « produit national ». Aujourd’hui, rien ou presque ne peut être estampillé « 100 % français ». Origine des matières premières, conception, fabrication, assemblage, distribution, SAV, etc. : il est nécessaire de décortiquer l’ensemble de la chaîne de production.

Voilà pourquoi des labels comme le « Made in France » (qui ne requiert parfois qu’une petite transformation du produit dans l’hexagone) ne doivent pas constituer la seule boussole de notre consommation. Le mot d’ordre : s’informer, pour connaître au maximum la provenance de notre panier !

Au revoir Japon, Chili et Australie. Bonjour les calanques, les châteaux et Brocéliande !

voyage france mont st michelPour vos vacances et week-ends, pensez aussi au pays de Molière. Pas évident quand la société pousse à voyager toujours plus loin et plus souvent. En faisant quelques recherches sur nos départements, vous verrez que l’herbe est déjà bien verte ici ! Impossible de s’ennuyer ou de se lasser des paysages et du patrimoine français.

En explorant nos villages médiévaux, nos volcans ou notre littoral au lieu de faire un aller-retour Paris-Singapour, vous réduirez votre impact sur la planète. Un gros sacrifice, vraiment ?

« Acheter Français, ça coûte cher ! » Comment faire ?

Pour terminer, parlons des prix. Faut-il forcément payer plus cher pour consommer français et écoresponsable ?

Pour les produits manufacturés, difficile en effet de rivaliser avec la concurrence mondiale. Même s’il existe – parfois – des alternatives nationales, force est de constater que les matériels, appareils ou vêtements sont vendus à des prix plus bas lorsqu’ils sont fabriqués ailleurs.

Afin de pallier ce problème, l’argument de la qualité n’a plus de monopole. Oui, le « Made in France » est un bon gage, mais il serait malhonnête d’affirmer que le « Made in China, Turkey ou Brasil » ne tient jamais la route.

Ainsi, pas de solution miracle mais différents conseils : faire au mieux en fonction de vos moyens (acheter français pour des occasions particulières, par exemple pour des cadeaux), diminuer votre consommation pour satisfaire vos besoins avant tout. Sinon, privilégiez au moins des produits européens, respectant les normes de l’UE.

Des gestes à moindre coût pour protéger l’environnement ET la France

Toutefois, le coût des produits manufacturés ne doit pas tout éclipser. Prenons des exemples écoresponsables que nous avons déjà évoqués :

  • Le tourisme : en voyageant en France plutôt qu’à l’autre bout du Monde, inutile de vous dire que vous économiserez beaucoup sur le transport !
  • L’alimentation : nos terres agricoles et d’élevage sont une chance. Pommes, porcs, oeufs… Leur prix n’a rien à envier à celui des concurrents étrangers. Profitons-en !

La mondialisation ravageuse n’a rien d’une fatalité. Restons positifs en adoptant un comportement Gagnant-Gagnante !

Découvrez d’autres avantages à adopter des habitudes écoresponsables :