Les économies d’énergie, quoi de plus avantageux ?

6 Mai 2020 | 0 commentaires

S’il fallait retenir la solution la plus efficace pour allier intérêts personnels et respect de l’environnement, la voici. Faire des économies d’énergie, c’est une façon idéale de baisser vos factures tout en diminuant votre impact écologique. Et ce avec un effort minimal !

Économies énergie planète lumières

Pour réduire la consommation d’énergie, il y en a pour tous les goûts : des simples éco-gestes au quotidien, aux travaux de rénovation globale chez soi. Alors pas d’excuse, à moins que vous appréciiez les dépenses inutiles et la pollution !

Consulter rapidement dans l’article :

Les astuces

Les travaux

Le numérique

L’énergie : un prix pour les ménages mais aussi pour la planète

Électricité, gaz, fioul, essence… Toutes ces énergies accompagnent les Français à chaque instant. Elles leur permettent de se chauffer, se déplacer, éclairer leur logement, faire fonctionner leurs appareils électroménagers et numériques, et bien d’autres usages. Bien sûr, cette consommation a un coût considérable qui représente une part importante dans un budget.

5,5 %En 2015, la somme des dépenses en chauffage, éclairage et carburants dépasse les 5 % de la consommation finale des ménages (Insee, Tableaux de l’économie française, édition 2017).

Derrière cet aspect économique – visible de tous sur les factures et tickets de caisse – se cachent des conséquences environnementales gigantesques. Et pas question de se limiter au rejet de CO2 lors de la combustion du gazole, du bois ou du propane par exemple. L’énergie implique une pollution à chaque étape de son cycle de vie : extraction, production, acheminement…

Les énergies renouvelables tirent leur épingle du jeu, en comparaison à leurs consœurs fossiles. Quant au nucléaire, le débat fait rage concernant son impact carbone et sa dangerosité. Toutefois, une chose est sûre : qu’importe la source d’énergie, son utilisation a un coût pour le portefeuille et pour notre écosystème.

Les gestes d’économies d’énergie les plus faciles

On ne le répète jamais assez : pour économiser de l’énergie et plus globalement de l’argent, il n’est pas forcément nécessaire de s’engager dans des calculs savants. Consommer différemment, c’est important ; consommer moins, c’est encore mieux !

  • L’éclairage 💡

    Pour commencer, passons rapidement sur ce qui est sans doute l’astuce d’économies d’énergie la plus connue : éteindre les lumières quand on quitte une pièce. Vous ne laissez sûrement pas tourner le moteur de votre voiture pendant que vous dormez, alors pourquoi laisser une pièce allumée quand vous en sortez ?
    Toujours sur l’éclairage, pensez à abandonner vos ampoules halogènes ou à incandescence. Preuve de leur consommation excessive : elles ne sont même plus proposées en rayon ! Leurs substituts plus économes, plus agréables et moins chauds se nomment LED et LBC (Lampes Basse Consommation). Les produits performants coûtent globalement quelques euros de plus, mais leurs résultats rentabilisent l’achat.

  • Le chauffage 🌡

    Ensuite, attaquons les choses sérieuses. Le chauffage peut représenter 75 % des dépenses énergétiques d’un logement !
    Tout d’abord, restons sur les gestes faciles pour réduire cette facture d’énergie. Nous reviendrons plus tard sur les travaux, plus coûteux mais aussi plus efficaces.

    7 %Baisser le chauffage de 1 °C = diminuer sa consommation de 7 %. C’est l’Agence de l’Environnement qui le dit ! D’où l’importance d’un thermostat – ou tout autre système de régulation de la température.

    Ce détail vaut aussi pour l’eau chaude. Utilisez-là avec parcimonie, uniquement quand c’est essentiel. Et quand le froid arrive, fermez bien vos volets, rideaux et fenêtres à la tombée de la nuit.
    Enfin, attention aux idées reçues : en hiver, rien ne sert d’éteindre vos radiateurs quand vous quittez votre résidence, puis les rallumer à votre retour. Mieux vaut les maintenir à un niveau faible et constant. En effet, leur redémarrage nécessite beaucoup d’énergie, puisqu’il faut complètement réchauffer les pièces.

  • La cuisine 🍳

    Parce qu’il n’y a pas de petites économies d’énergie, prenez l’habitude de couvrir vos casseroles et poêles quand vous faites bouillir de l’eau ou cuire des aliments. En plus, ça vous fait gagner du temps !

  • Le carburant 🚗

    L’exploitation du pétrole poursuit sa dégradation de l’environnement (jusqu’à quand ?). Afin de modérer cet effet à notre modeste échelle individuelle, nous pouvons déjà éviter de prendre le volant à la moindre occasion, lorsqu’une alternative pédestre, cycliste ou collective est possible.
    D’autre part, vous pouvez adopter quelques gestes de bonne conduite pour économiser du carburant : couper le moteur au feu, utiliser le frein moteur en descente, s’abstenir de réagir brusquement, etc.

  • L’électronique 💻

    Même en veille voire éteints, beaucoup de vos équipements consomment de l’énergie à partir du moment où ils restent branchés. Quand le problème s’étend à des millions de foyers, les télévisions, ordinateurs, imprimantes et inévitables chargeurs de téléphone portable entraînent un gaspillage conséquent. Pour retirer quelques euros à votre budget sans effort, tout en faisant respirer la planète, il vous suffit de quelques secondes : débranchez vos appareils inutilisés !

Les travaux pour baisser sa consommation d’énergie

Combinés, tous les trucs et astuces mentionnés ci-dessus permettent de belles économies. Néanmoins, il convient d’aller encore plus loin pour un résultat optimal. Aux grands maux les grands remèdes : la rénovation énergétique ! Ce terme désigne toutes les opérations qui améliorent la performance des bâtiments. Autrement dit, qui réduisent leurs besoins en énergie.

Quelques exemples résidentiels de rénovation énergétique :

  • L’isolation d’un logement (combles, murs, sous-sol…)
  • Le changement de chaudière
  • Le remplacement de radiateurs électriques
  • L’installation de fenêtres double voire triple-vitrage
1 300 €Selon l’Ademe, changer son énergie de chauffage peut rapporter gros. En installant une chaudière à granulés de bois à la place d’une vieille chaudière au fioul, vous pouvez gagner 1 300 € par an sur votre facture énergétique (maison de 120 m2 habitée par 4 personnes). L’économie est de 900 € pour une pompe à chaleur air/eau, et 800 € pour une chaudière gaz Très Haute Performance.

De manière générale, le bois constitue aujourd’hui la source de chauffage la plus économique, en plus d’être locale. Tant mieux : grâce à la bonne gestion de cette filière en France, il s’agit d’une ressource considérée comme renouvelable. Préférez les pellets aux bûches (moins de rejets de CO2 lors de la combustion).

C’est cher ? Profitez des aides aux économies d’énergie !

aides économies énergie billet

Quoi ? Un article censé aider à économiser, mais qui propose de faire des travaux à plusieurs milliers d’euros ?

Effectivement, à première vue, le montant du devis peut faire peur. L’acquisition d’une chaudière ou d’une « PAC » (pompe à chaleur) de dernière génération, avec des options de pointe, peut dépasser les 10 000 €. Et ce sans inclure la main d’œuvre. Prévoyez quelques milliers d’euros pour des modèles plus accessibles.

Quant à l’isolation, comptez quelques dizaines d’euros le m2 pour des actions en intérieur, et davantage pour l’isolation thermique par l’extérieur (ITE). Ceci varie bien sûr selon l’artisan sollicité et les matériaux choisis.

Néanmoins, sachez que de nombreuses solutions existent. L’État a mis en place diverses primes aux économies énergie. Et n’imaginez pas recevoir 100 ou 200 € : certaines subventions atteignent 10 000 € pour une seule opération de rénovation. Encore faut-il les connaître !

  • Une partie des dispositifs se destine aux ménages à revenus modestes (Ma Prime Rénov’, aide Habiter mieux de l’Anah, Action Logement, chèque énergie…).
  • D’autres s’adressent à tous les Français, notamment le Coup de pouce des Certificats d’Économies d’Énergie.

En vous appuyant sur ces aides, votre investissement deviendra vite rentable. Le coût des travaux sera compensé en quelques années par les gains sur votre consommation d’énergie.

« Impossible d’avancer les frais ! » Ce frein non négligeable se lève de deux façons : l’éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ) et les offres d’entreprises qui prennent en charge le prix du chantier. Leur intérêt ? Percevoir les primes une fois que la rénovation est terminée.

Un domaine énergivore encore trop méconnu : le numérique

Regarder des vidéos, envoyer des emails, héberger des documents… Internet, c’est une des faces cachées de la consommation énergétique mondiale. Pas évident de nous en rendre compte, seuls face à notre écran. Pourtant, le fonctionnement de cette machine demande une quantité d’énergie et de ressources monstrueuse pour satisfaire chaque usage.

3 %Quelques chiffres marquants : en 2015, la part du numérique représentait 3 % de la consommation nationale en énergie (source : GreenIT). En 2025, ceci pourrait grimper à 7 % au niveau mondial. Les études intègrent tout le cycle de vie du numérique, y compris l’extraction des minerais. Ces proportions vous paraissent dérisoires ? 7 %, c’est plus que la part de l’Afrique ou de l’Amérique latine !

La solution n°1 pour limiter la casse : acheter moins de ces technologies. La seconde concerne leur emploi :

  • Essayez de ne pas abuser des vidéos. Le streaming s’avère vorace en énergie, d’autant plus lorsque sa qualité augmente.
  • Règle essentielle : ce qui ne sert pas ou plus doit disparaître. Onglets inactifs, vieux emails, applications en arrière-plan… faites du tri et ne gardez que les éléments indispensables.

Alors c’est vrai, ces quelques efforts ne diminueront pas directement le montant de votre facture. Par contre, l’environnement vous remerciera d’avoir contribué à sa préservation, facilement et pour un minimum de temps.

Économies d’énergie : l’embarras du choix !

Sacré article ! Si vous avez tenu bon jusqu’au bout de cette lecture, vous possédez désormais toutes les cartes en main pour multiplier les gestes d’économies d’énergie. 1 point pour votre compte en banque ; 1 point pour notre planète bleue. Gagnant-Gagnante !

terre monnaie tirelire

+ d’articles pour faire des économies :

gaspillage alimentaire légumes

Réduire le gaspillage alimentaire, un moyen simple de faire des économies

Les tonnes de produits jetés à la poubelle ont un coût. Baisser le gaspillage alimentaire, ça profite à votre portefeuille et à l’environnement.

Économies énergie planète lumières

Grâce aux économies d’énergie, baissez facilement vos dépenses !

Pour faire rimer intérêts personnels et respect de l’environnement, il y a une solution simple : faire des économies d’énergie.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LinkedIn
Share